Exil

Publié le par FAUSTINE

Que voilà un bien joli mot
Pour dire l'éloignement,
La solitude,
Le lointain toujours insaisissable.
Exil, que voilà un bien joli mot,

Pour demander à ceux que l'on aime
Où êtes-vous ?
Pour demander à ceux que l'on aime
Pourquoi ai-je choisi
La voie des chimères ?
Pourquoi suis-je partie ?
Pourquoi ai-je fui mon pays apauvri ?

Exil
Que voilà un bien joli mot
Pour cacher la tristesse
D'un monde à grande vitesse
Sans joliesse.

L'exil veut dire la nostalgie,
L'exil veut dire la différence,
L'exil veut dire que l'on n'est pas accepté,
Que l'on est tout juste toléré.

L'exil est un bien joli mot
Mais qui est bien douloureux
Car où trouver la chaleur d'un sein
Quand on est en exil
Même parmi les siens ?

En exil on a peur,
En exil on a faim,
En exil on a froid,
En exil on n'est rien.

L'exil est un tunnel sans fin,
L'exil est un puits sans fond,
L'exil veut dire qu'il n'y a pas d'espoir,
L'exil veut dire que l'avenir est noir,
Et que même si le soleil brille,
L'exilé reste dans l'ombre.

L'exil veut dire
Que je ne partage pas
Vos joies et vos peines,
L'exil veut dire
Que vous ne pouvez
Témoigner de miennes.

L'exil est un bien joli mot
Pour vous appeler dans la nuit,
Pour dire que j'ai beau
Crier, pleurer, supplier,
Rien ne nous épargnera
Ce qui est une bien longue nuit.


Faustine
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article