Criminelle isolée

Publié le par SLAM POESIE DE FAUSTINE

Il est beaucoup question d’environnement écologique ces temps-ci. Enfin, pourrait-on se dire, il est plus que temps !

Oui, mais je ne puis m’empêcher de penser que je n’ai pas les moyens de vivre écologiquement correcte.

L’écologie serait-elle réservée à une élite ? L’écologie serait-ce, finalement, un luxe ?

N’est-on pas en train de préparer un monde écologique d’où celui qui ne dispose pas de revenus suffisants sera exclu ?

Habiter écolo est hors de ma portée. Je ne suis que locataire de mon logis. Comment pourrais-je obliger le propriétaire à faire les travaux qui s’imposent pour chauffer la maison de façon écologique ?  

On nous dit de manger cinq fruits et légumes, plus trois produits laitiers par jour. Je ne demanderais pas mieux, si je le pouvais. Mon quotidien est tout rempli par la peur de ne pas arriver à mettre de la nourriture dans l’assiette de mes enfants.

Car la pauvreté c’est, une fois le loyer payé et toutes les charges qui vont avec un appartement, n’avoir plus que quelques malheureux euros avec lesquels il faut jongler, des semaines durant, pour renouveler tous les jours le miracle de nourrir mes enfants. Il n’y a, hélas, nulle place dans ce budget-là pour se procurer cinq fruits et légumes par jour, même s’ils sont de saison.

Alors, quand j’entends tous ces discours sur l’environnement et l’écologie, j’ai la désagréable impression d’être une criminelle parce que je suis pauvre.

 

Faustine

Commenter cet article

SLAM POESIE DE FAUSTINE 15/01/2010 12:44


c'est peut-être le but recherché par certains, que nous manquions de lumière


Joë La Source 15/01/2010 10:11


Non, Faustine, c'est toit qui dis ce qui est : l'écologie vue par les bobos ne sauvera rien et écrasera les petits et les faibles, comme toujours, en rendant la vie encore plus ruineuse - suffit de
voir ce que ça coûte de manger "bio", ce que ça coûte de ravager les chanps d'OGM de l'INRA, qui cherche seulement à façonner des plantes capables de nourrir les gens dans des zones à climat
difficile; (Les bobos confondent MONSANTO qui fait des OGM pour asservir les agriculteurs à ses semences, et l'INRA institution d'Etat qui ne veut asservir personne...) Combien ça coûte, le caprice
du "carburant éthanol non-polluant" en famines, en pollution pour le fabriquer, le transporter, etc... L'écologie est un caprice pour faire gagner du fric aux industries : on va payer des ampoulles
"économiques" qui n'éclairent pas bien en vérité et polluent au mercure, dix fois plus cher que les autres, les gens ne pourront plus s'éclairer... Tout ça c'est des foutaises sans bon sens ! Je
t'approuve de le rappeler avec force !


valérie 12/01/2010 20:32


Vous slamez en Drôme, semble-t'il.
Je ne sais pas d'où vient le mot SLAM.
Je vais chercher.
Valérie (librellule)




valérie 12/01/2010 20:28


Pour le moment, je me suis contentée de chercher où ça se trouvait exactement (sur le web) et d'en lire un peu l'histoire.
Je ne vous promets rien. Mais si j'appronfondissais un peu, je vous en ferai part. je manque de temps pour le moment.
J'ai cru que vous habitiez là-bas à mes premières lectures.
Vous slamez "pour vous" ou dans une association par exemple?
Cordialement
Valérie


Librellule à tête de chat 09/01/2010 11:28


En même temps, on a tout en trop par rapport aux pays pauvres. Tout!
Il faut que nous nous appauvrissions pour comprendre la vraie pauvreté peut-être...
Le Cap vert?
ça fait rêver pourtant!
Des histoires d'esclavage, non?
Je vais aller lire l'histoire du Cap vert.
J'ai lu que vous étiez métisse.
A mon avis, nous le sommes tous d'une façon ou d'une autre mais nous l'avons oublié.
C'est une grande richesse, mais sûrement lourd à porter quand le métissage est chargé d'une histoire forte.
Amitiés de Limoges recouverte de neige.
librellule


SLAM POESIE DE FAUSTINE 09/01/2010 12:45


oui le métissage est une chose mystérieuse, il y a la richesse mais également la tristesse quand une partie de votre Histoire est reléguée... où, au fait ?
cela me fait plaisir de vois lire, j'espère que vous voudrez bien partager avec moi vos découvertes sur ce petit pays.

Amizadi
Faustine