Déchirures

Publié le par SLAM POESIE DE FAUSTINE

Par zéphyr mer

j’entends beauté tuée

sont narrations de leurres océanes

fils poètes, mer, tués

loin, là, démontée, houle rugit

voix calcinée

rosée-dol tue nous

suavité ? J’entends trouble montée mer

échevelée, berce, lave, nœuds

meurtris…pleurs…mer

trombe décontenancée tristesse mer

misère qui bruit mer

avril-doloir tue nous

tragiques murmures, déchaînée mer

furie volute nos pleurs océanes

eaux brimbalées, étrillées, verstes de spleen

désespoir, chants, j’entends mer

partance violente relation

mortelles naissances océanes

hurlevent silencieux

dépositaire adieux

menus rivages j’entends mer

bouillante tue nous, appels, ramages

mentor melliflu brûle vision océane, jetée abîmes

trépasser en l’isoloir, précarité abyssale

Faustine

Commenter cet article

xavier bordes 30/10/2010 18:50



Toujours une écriture originale et forte ! Vous savez toucher le lecteur ! J'admire.



SLAM POESIE DE FAUSTINE 30/10/2010 19:26



Merci, du fond du coeur, pour vos encouragements



valerie 05/05/2010 13:55



ça me parle à moi, tes textes


Y'a t'il un poème qui ne me parle pas? je me le demande parfois mais j'ai appris à nager heureusement


je t'embrasse