Le tapis de la révolution

Publié le par SLAM POESIE DE FAUSTINE

 

Les doigts se font agiles

pour réseauter et ainsi passer le fil

par le chas de l’aiguille tenue par la main

qui, mêlant harmonieusement les couleurs, tisse

le tapis de la liberté

depuis la place Tahrir jusqu'à Tunis.

Le premier de cordée est tombé ;

il s’est immolé par le feu.

Le peuple, accueillant ce signal

tandis que pleure son cœur,

défie la mort et son complice le dictateur qui,

dérangé dans ses agapes, fruits du pillage

systématique de la nation, tique,

envoie ses sbires avec des balles pensant mettre à mal

ce chant maintenu en sommeil si longtemps,

que tous reprennent en chœur par delà

les lignes de démarcation

dans tout le Moyen-Orient ;

voici venu le temps

des moissons de la Révolution.

 

Faustine – février 2011

 

Texte inspiré par les Insoumis du Moyen-Orient,

les caravaniers reconnaîtront les Dix mots 2011

Commenter cet article

Xavier 23/02/2011 12:01



Vous voyez, Faustine, que l'inspiration peut être là ! Quant aux peuples qui se "libèrent", espérons que ce soit vrai et que tout ne va pas insidieusement recommencer comme avant... Après tout,
ces dictateurs ont aussi dans leurs débuts été applaudis comme "libérateurs"... Et s'ils finissent dans le sang, pour certains, et peut-être la guerre civile, est-ce à cause de la mentalité de
certains pays qui ressemblent quelque peu à la France de 1789 ? Que d'innocents vont encore souffrir ! Ce siècle ne vaut pas mieux que le précédent !


Amical salut.


XB



SLAM POESIE DE FAUSTINE 23/02/2011 18:10



Cher Xavier, vous avez raison, c'est si triste ce qui se passe en Lybie