Moitié esclave, moitié bourreau

Publié le par SLAM POESIE DE FAUSTINE


Je suis criola, fille de la mer

née d’un ovule africain

fertilisé par une graine européenne

qui traversant l’océan

a abordé les côtes africaines

pour  négocier dans la traite négrière

reprit la mer, ses cales pleines,

pour aller à quelques jours de là,

sur des îles vierges et vertes

nouvellement découvertes,

déracinant ici pour peupler là,

me coupant de mes racines,

faisant de moi une orpheline

de la mer

ayant pourtant un père et une mère

je suis criola, fille de la mer

moitié esclave, moitié bourreau

 

Faustine

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

librellule 20/08/2011 00:16



J'aime tes cris, tes rages, tes bruits et tes pages